• Anfa

Communiqué

Il y a plusieurs années, quand j'ai lu que Céline Dion s'est vu refuser, par le groupe Muse, l'exploitation du terme Muse pour nommer son spectacle résident à Las Vegas, ça m'a fait sourire. Il y a plusieurs années, quand j'ai lu que Matt Pokora s'est vu refuser, par le musicien M, l'exploitation du terme M Pokora pour son nom d'artiste, ça m'a fait sourire.


Là je souris beaucoup moins.


Mon prénom c'est Anfa. C'est mon vrai, seul et unique prénom, dont je suis très fier. Je l'utilise aujourd'hui en temps que nom d'artiste : simple, original, facile à identifier et qui a un sens évident pour moi.

Depuis vendredi 11 octobre 2019, depuis la sortie de mon premier album 'Postcards From The Lovely World', il n'a fallu que quelques heures pour qu'un Américain ne me contacte pour m'expliquer que je ne peux pas utiliser Anfa comme nom d'artiste à des fins commerciales dans l'industrie musicale. Je vous passe les détails, mais concrètement, la marque Anfa est déposée par un artiste - à qui je souhaite toute la réussite bien sûr - qui a visiblement sorti un EP cette année, et, dont les représentants demandent à un autre artiste au rayonnement local parisien, voire français par quelques uns de ses amis, de céder l'utilisation de son prénom en tant que nom d'artiste.


Là je souris beaucoup moins.


Aujourd'hui, mes vidéos YouTube ne sont plus disponibles aux USA. Vous ne pouvez plus écouter mes chansons sur Spotify. Et ça risque de continuer comme ça. Et évidemment, quand on ne s'appelle pas The Rolling Stones, Maître Gims, ou même Dermot Kennedy (que j'adore et qui bénéficie d'un soutien inestimable de YouTube en ce moment, campagne Artist On The Rise), contacter les plateformes de diffusion est très difficile. Et mon distributeur américain ne m'aide pas beaucoup plus.

J'ai donc décidé, après avoir échangé avec mon entourage, de prendre ce problème du bon côté et de redéfinir mon identité musicale. Cela me permettra d'unifier mes communications sur Internet et d'améliorer mon référencement avec moins d'effort. C'est finalement ce qui est le plus important, puisqu'Internet, pour un artiste comme moi, est le seul support de communication. Vous verrez cela prendre forme doucement. Je vais réaliser ces démarches petit à petit.


Dans les faits :

  • je vais retirer mes compositions originales des plateformes digitales, mais vous pourrez toujours m'écouter sur SoundCloud et m'acheter sur Bandcamp

  • je vais suspendre temporairement la vente de mon album CD et trouver une solution rapidement, ce qui veut dire que ceux qui ont déjà l'album ont finalement un collector entre les mains

  • je vais communiquer régulièrement sur mon nouveau nom

  • je vais très vite trouver un autre distributeur pour diffuser ma musique avec mon nouveau nom d'artiste

C'est une situation délicate à gérer mais que je vais finalement, je l'espère, réussir à retourner en ma faveur. Merci à tous de votre soutien jusqu'à aujourd'hui et pour la suite.



11 vues

©2019 Anfa Sings